Premier novembre

Mis à jour : 18 mars 2019

Ouvrir l’oeil

Parce qu’il en reste encore. Des perles. 

Des putains de perles 

Qui se perdent et se brisent sur le carrelage

Pour se faire contre blason du souffle. 

Mais ça va, ça va. Personne ne doit se sentir délaissé. 


48 vues

Posts récents

Voir tout

Etanche

L’obscurité se tord au dessus de mon coeur. As-tu déjà eu envie de pleurer à cause d’un simple coup de vent ? Pour ma part, les étang pluviaux qui assombrissent l’ensemble, j’ai l’impression de m’y no

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now